Donner envie d’apprendre et de réussir, valoriser les capacités, aider aux devoirs, trouver un stage de 3è etc : ce qu’a révélé l’expédition de données sur le thème de la relation parents-école pendant les années collège.

Donner envie d’apprendre et de réussir, valoriser les capacités, aider aux devoirs, trouver un stage de 3è etc : tout autant de besoins exprimés faisant écho à l’expérience d’une quinzaine de parents présents à l’expédition de données sur la thématique de la relation parents-école pendant les années collège.

Ce samedi 22 avril 2017, au Centre Social Espace Torcy situé dans le quartier de Marx Dormoy du 18è arrondissement de Paris, l’École des Données a rencontré une quinzaine d’habitant.e.s du quartier, venu.e.s participer à l’expédition de données. Cette troisième expédition de données du cycle mené dans le cadre du partenariat avec la Caf de Paris, s’est déroulée toute la journée de 10h à 17h autour d’activités visant à comprendre les besoins et les priorités des parents face à la vie et l’épanouissement de leurs enfants au collège.

15  Le nombre de participant.e.s à l’expédition

Les personnes participant à l’expédition ont des enfants scolarisés dans tout le quartier : collège Aimé Césaire, Marx Dormoy, Daniel Mayer ou Saint Vincent, et venaient pour la plupart partager leurs expériences et leurs difficultés face au suivi de la scolarité, des relations avec le collège, la présence requise, l’aide aux devoirs, ou encore la motivation des enfants à étudier. Ces pères et ces mères sont venus avec l’envie de rencontrer d’autres personnes, d’échanger et de dénoncer certaines situations qui leur posent problème.

3  Le nombre d’heures passées à recenser et exprimer les besoins

L’expédition de données s’est déroulée sur une journée, de 10h à 17h et a été rythmée par plusieurs activités dont de nombreux débats et discussions. Citons les principaux thèmes abordés :

  • La difficile relation avec l’administration et l’équipe éducative du collège. Par manque d’ouverture des établissements, la prise de rdv en avance obligatoire même pour des problèmes mineurs.
  • Être seul.e et élever son enfant. Être présent.e auprès de ses enfants malgré le travail. Trouver du temps pour les accompagner.
  • Baisse des résultats scolaires. Que faire pour les aider et les encourager ?
  • La valorisation des capacités des enfants.
  • Les difficultés à utiliser “pronote”, le logiciel de suivi de scolarité utilisé dans les collèges
  • Trouver des bons stages de 3è demande souvent d’avoir des relations.
  • Peu d’espace de vie à la maison (les familles vivent dans de petits espaces, souvent communs, peu propices à la concentration lors des devoirs)
  • Comment assurer l’indépendance des associations qui agissent dans le quartier et dans certains collèges pour l’aide aux devoirs par exemple

Quelques verbatims :

Comment impliquer davantage les parents dans la compréhension de la scolarité :

Comment faire pour que les familles se sentent concernées par les études de leurs enfants et que le collège soit perçu comme un vecteur de réussite, un tremplin pour l’avenir? De nombreux parents ne parlent pas bien français et ne comprennent pas le fonctionnement du système. Ils sont parfois désarçonnés par la complexité du système administratif et éducatif, et beaucoup d’entre eux ne connaissent pas leurs droits

Le collège n’apprend pas comment aider les parents, ils ont besoin d’être soutenus.”

Je n’ai pas été préparé à la transition entre école primaire et collège. En particulier les relation avec le personnel éducatif.

Comment former et aider à utiliser les logiciels de suivi de scolarité

Beaucoup de parents ne savent pas se servir d’internet, et éprouvent beaucoup de difficultés à utiliser Pronote, le logiciel qui intègre les notes, les absences, et permet de dialoguer avec l’administration éducative. Ils se sentent exclus.

Discrimination, inégalités, démotivation

Le problème c’est que les enfants sont rabaissés. On ne les met pas en avant dans le 18e.

Ils n’ont plus envie. Ils pensent qu’il n’ont pas d’avenir. Mon enfant de 10 ans me dit que parce qu’il est noir, les autres ne veulent pas jouer avec lui.

Il faut donner envie de réussir.” “Le problème, c’est quel exemple ont leur donne

Les lycées qu’on propose à nos enfants après la 3è sont uniquement des lycées professionnels et jamais de lycées généraux. Les métiers scientifiques ont leur dit que ce n’ait pas fait pour eux. Parce qu’ils habitent porte de la Chapelle… C’est horrible.

Harcèlement

Mon enfant a vécu une histoire de harcèlement. Le fait que la prof l’ai repéré ca a aidé. Des fois ils faut vraiment l’aide d’une tierce personne. La situation s’est calmée grâce à la bienveillance de la professeure.”

18  Le nombre de besoins exprimés

  1. Montrer les perspectives d’avenir.
  2. Faire intervenir une personne extérieure (pas forcément un professionnel)
  3. Intégrer les parents dans la vie du collège
  4. Restaurer la confiance en soi et surmonter les complexes (côté enfant)
  5. Oser parler et prendre la parole (coté parent)
  6. Sortir les enfants de la maison et trouver de nouvelles activités extérieures
  7. Trouver des lieux et des personnes pour aider au devoir
  8. Pouvoir choisir un collège
  9. Comprendre ce que pense et vie mon enfant
  10. Savoir ou se trouve mon enfant
  11. Lutter contre les discriminations et les préjugés
  12. Trouver du temps pour aller aux réunions
  13. Rester présent en travaillant
  14. Trouver un stage
  15. Apprendre à se servir des outils numériques (pronote)
  16. Corriger les informations sur la scolarité
  17. Garantir la sécurité de mon enfant
  18. Prévenir et arrêter le harcèlement

1   Spectrogramme produit pour classer l’importance des besoins

Une fois que chaque besoin a été clairement identifié par les participant.e.s,  chacun.e “note” sur une échelle d’importance allant de 1 à 5 (1 étant le moindre degré d’importance et 5 le plus élevé) chaque besoin suivant son expérience personnelle. La visualisation réalisée est appelée spectrogramme :

Une fois chaque « vote » exprimé, voici comment nous pouvons représenter la liste des besoins triée en fonction de leur importance accordée par les participant.e.s :

 

 

20   Le nombre d’initiatives financées par la Caf recensées dans le quartier 

Repérer l’offre d’accompagnement existante aux relations avec le collège et à la vie au collège dans le 18ème arrondissement était un des objectifs annoncés pour cette expédition de données. Une carte de ces lieux a été préparée et imprimée (source des données : CAF, lieux de médiation et familiale et REAAP)

Légende :

 

 

Voir la carte > https://github.com/datactivist/CAF/blob/master/livrables/carte_18.png

Umaps > Carte enrichie

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *