Expédition de données autour de la parentalité. Contexte, définition, besoins, expériences et perspectives.

Samedi 1er avril 2017, au centre social du Foyer de Grenelle, l’École des Données a rencontré une quinzaine d’habitant.e.s du 15è arrondissement de Paris venu.e.s participer à l’expédition de données autour de la thématique de la parentalité.
Cette seconde expédition de données du cycle mené dans le cadre du partenariat avec la Caf de Paris, s’est déroulée toute la journée de 10h à 17h autour d’activités comme : une introduction à la donnée menée à travers un atelier de fact-checking, une définition collective de la thématique, un débat autour de l’expression de besoins des parents en matière d’accompagnement à la parentalité et enfin une identification des améliorations potentielles au vu de l’offre existante et des besoins exprimés.

10  Le nombre de participantes à l’expédition

Les participant.e.s à l’expédition ont été recrutées par la Caf de Paris suite à deux actions. La première s’est appuyée sur un réseau de partenaires associatifs implémentés sur le territoire et à qui une présentation du projet a été faite un mois en amont de l’expédition. Ces partenaires ont ensuite relayé l’information, puis une action de e-mailing direct a été menée par la Caf de Paris, pour inviter directement les familles. Ce biais a été plus largement couronné de succès et c’est ainsi qu’une dizaine de personnes, étonnamment toutes des femmes, se sont retrouvées ce samedi pour participer à l’expédition de données sur le thème de la parentalité. Ces habitantes du 15è arrondissement, sont également parent d’un ou plusieurs enfants, qui les ont accompagnées pour certains, lors d’un accueil qui était prévu à cet effet.

7  Le nombre d’activités mises en place pendant la journée

L’expédition de données s’est déroulée sur une journée, de 10h à 17h et a été rythmée par plusieurs activités :

  • Une activité brise-glace d’initiation à la donnée qui a pour objectif de différencier donnée et information. Pendant cette activité, les participant.e.s ont 5 min pour citer/collecter 20 données, ceci permet de poser les bases et de se rendre compte que nous vivons entourés de données.
  • Introduction et définition commune de la parentalité : quelles sont les définitions existantes, qui les écrit et quelle est la définition du groupe. Quelles notions la parentalité évoque-t-elle ?
  • Fact-checking : Une infographie basée sur l’observatoire des familles parisiennes est présentée aux participantes qui la commentent en demandant des précisions ou davantage de données. Un travail plus poussé est réalisé parallèlement pour détailler certains aspects spécifiques du 15è arrondissement. Voir l’infographie de production du fact-checking.
  • Spécification des besoins : les participantes discutent et listent les besoins d’accompagnement à la parentalité en décrivant leur expérience, puis chaque besoin est noté sur le tableau et une liste est constituée.
  • Débat autour de l’importance des besoins exprimés : chaque participante “note” sur une échelle d’importance allant de 1 à 5 (1 étant le moindre degré d’importance et 5 le plus élevé) chaque besoin d’accompagnement à la parentalité suivant son expérience personnelle. La visualisation réalisée est appelée spectrogramme
  • Cartographie de l’existant : identification et localisation des espaces passés et présents pour l’accompagnement de la parentalité dans l’arrondissement
  • Discussion finale : définir ensemble des solutions d’amélioration de l’offre d’accompagnement à la parentalité

4  Le nombre de sources de données qui ont été exploitées

  • Réseau des REAAP : le Réseau d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents, dispositif financé par la Caf pour impulser dans chaque département la mise en place de dynamiques locales d’accompagnement et de soutien des parents dans leur vie familiale.
  • Réseau des LEAP : les Lieux d’écoute et d’Accompagnement des Parents
  • Données de l’INSEE pour le 15e arrondissement
  • Données de l’observatoire des familles de l’APUR

Un atelier de fact-checking a été conduit avec pour objectif de comprendre les spécificités des familles du 15e.

Une infographie est présentée pour présenter la structuration des familles parisiennes : nombre d’enfants, part des foyers monoparentaux, âge des parents à la naissance, revenus des familles, activités périscolaires… (source : observatoire des familles parisiennes, APUR) Les habitant.e.s évoquent leur ressenti sur les spécificités des familles du 15e. Les experts des données vérifient ou nuancent certaines affirmations à partir des données INSEE et CAF et proposent d’autres visualisations (graphiques, cartes, …) de données.

14  Le nombre de besoins d’accompagnement à la parentalité évoqués

Afin de comprendre les besoins des habitant.e.s en matière d’accompagnement à la parentalité, il leur a été demandé de lister leurs besoins d’accompagnement en fonction de leur expérience personnelle, chaque besoin est noté sur le tableau et une liste est constituée.

1 – Trouver de l’info fiable, à jour, à un seul endroit

2 – Concilier vie pro et vie perso

3 – Échanger entre parents dans des lieux dédiés

4A – Faire des activités où l’enfant est intégré

4B – Faire des activités où l’enfant rejoint d’autres enfants

5 – Être guidé.e dans les loisirs des enfants

6 – Trouver de l’espace hors de la maison quand j’en ai besoin

7 – Avoir des espaces pensés pour les parents,  avec les enfants

8 – Se ressourcer en tant qu’individu ou couple

9 – Rester en lien avec la société

10 – Être aidé.e dans l’organisation quotidienne

11 – Reprendre contact avec ses enfants, communiquer

12 – Bénéficier d’un lieu d’écoute,ou d’un soutien psychologique

13 – Accompagner son enfant dans la scolarité

1  Spectrogramme produit pour classer l’importance des besoins

5  Le nombre de lieux ajoutés à la carte de l’offre existante

Repérer l’offre d’accompagnement à la parentalité existante sur le 15ème arrondissement était un des objectifs annoncés pour cette expédition de données. Pour initier le dialogue avec les habitant.e.s, une carte des lieux d’accompagnement à la parentalité a été préparée et imprimée (source des données : CAF, lieux de médiation et familiale et REAAP) Les habitant.e.s qualifient ces lieux et ajoutent de nouveaux lieux par le remplissage de fiches prévues à cet effet qui viendront alimenter en direct la carte.

Voir la carte
Umaps > Carte enrichie

Conclusion

100% :  Taux de satisfaction des participantes

Les multiples discussions et débats qui ont eu lieu lors des activités de la journée ont participé à la rendre dynamique et appréciée des participantes. L’expédition de données a permis non-seulement d’échanger à propos des difficultés rencontrées dans le quotidien, et par là de rompre avec une situation d’isolement souvent vécue par certaines personnes. Les participantes se sont déclarées satisfaites d’avoir pu partager leurs expériences et d’avoir été écoutées. Cet atelier met ainsi en lumière la dynamique de réseau qui a besoin d’être créée, renforcée et nourrie.

Lors des activités, il a souvent été évoqué le manque d’espaces pensés pour accueillir les enfants et les parents, ainsi que des espaces dits « Kid friendly », où les enfants sont les bienvenus, des espaces pensés en lieux partagés.

Ces lieux extérieurs au logement deviennent dès lors une nécessité puisque les logements des familles parisiennes ont souvent une surface réduite et peu d’accès extérieur. Survient alors la réflexion d’avoir à disposition des lieux intergénérationnels où seraient mis à disposition des espaces ouverts ou fermés pour y entreprendre des activités artistiques ou tout simplement pour y célébrer des anniversaires. Ceci reflète également le manque d’espaces de ce type dans l’arrondissement, qu’ils soient mis en place par la sphère privée (exemple des cafés poussettes) ou par la sphère associative ou publique (exemple de la maison verte ou du cafézoïde), mais également à un niveau moins large, dans les lieux d’habitation même (cours d’immeuble non autorisées aux enfants, peu d’espaces de jeux ou de retrouvailles, peu d’espaces communs aux familles).

Autre sujet d’importance discuté pendant la journée, la possibilité de trouver de l’information fiable et à jour des espaces et dispositifs existants. Cette problématique remet d’actualité l’existence d’une plateforme locale en ligne, et où les personnes pourraient suggérer l’ouverture ou la fermeture d’un espace afin que la mise à jour soit effective et ne passe pas par une gestion centrale contraignante mais par les personnes qui en ont une connaissance quotidienne. Mais aussi de régulièrement mettre à jour et informer un réseau avec des informations imprimées ou à imprimer et qui serait communiquées régulièrement au travers des publications existantes (newsletter papier de la Caf…), ou d’affichages dans des lieux identifiés (partenaires, etc.). Là encore, s’appuyer sur la vie associative locale pour développer ces initiatives apparaît comme primordial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *