Retour sur l’OKCon 2013

La dernière édition de l’Open Knowledge Conference, l’OKCon 2013 s’est déroulée du 16 au 18 septembre dernier à Genève. Plusieurs membres du groupe local Open Knowledge Foundation France participaient à l’événement. Retour sur les points marquants de cette édition 2013.

OKCon et sont grand frère OKFest sont des événements internationaux organisés régulièrement par l’Open Knowledge Foundation et ses partenaires pour échanger autour des savoirs libres. L’édition de 2013, qui a eu lieu au Centre International des Conférences de Genève avait pour thème “Open Data – Broad, Deep Connected”. Environ 950 personnes ont participé aux différentes conférences, sessions et ateliers de travail proposés et organisés par l’ensemble des acteurs de la communauté.

Si la conférence se veut un forum ouvert où tous les sujets liés aux biens communs sont les bienvenus, deux thématiques fortes se sont dégagées cette année :

Transparences budgétaire et financière

L’ouverture des budgets et la traçabilité des transactions financières ont été les sujets de nombreuses conférences et sessions. Chriss Tagart a présenté les avancés du projet Open Corporates  qui vise à répertorier les données sur les entreprises dans tous les pays. Il est ainsi désormais possible d’analyser les structures complexes de multinationales comme Starbucks ou bien Goldamn Sachs. OKCon 2013 a également vu la naissance du projet Follow the Money dont l’objectif est de rassembler les différents acteurs qui oeuvrent à la transparence des dépenses publics et de définir des standards et des objectis communs. Enfin la session Open Finance & Open Spending a été l’occasion de présenter des projets concrets de suivi et d’analyse des finances publiques comme Public Sector Credit Solutions  (évaluation des risques crédits des villes et collectivités locales) ou encore Budget Stories (vulgarisation et contrôle citoyen des dépenses publiques en Moldavie). La question de la transparence financière était également au menu de nombreuses sessions consacrées au développement.

OpenCorporates control map example

Open Data et développement

Le rôle et l’impact de l’Open Data dans les pays en développement fut le sujet central de nombreuses sessions et annonces. Jay Naidoo de Global Alliance for Improved Nutrition a livré un discours plein de fougue sur l’importance de l’Open Data pour améliorer la gouvernance et la justice sociale dans les pays. Une session a été consacrée à la présentation des projets Open Data Census et Open Data Barometer qui visent pour le premier à comparer l’accessibilité des jeux de données clés dans les différents états, et pour le second à mesurer les efforts et l’impact de l’Open Data dans 81 pays. Une session satellite était organisée le jeudi 19 septembre avec les agences de l’ONU pour présenter les premières initiatives d’ouvertures de données de l’organisation et évoquer les futures collaborations avec la communauté Open Data. Samuel Lee et  Felipe Estefan de la Banque Mondiale ont présenté leur remarquable travail avec des communautés offlines en Indonésie et au Kenya : un projet pilote qui vise à explorer l’impact de l’accès à l’information dans des zones rurales et non connectées. Enfin, la Banque Mondiale a également annoncé en cloture de conférence un partenariat avec l’Open Data Institute et l’Open Knowledge Foundation pour un projet de 3 ans qui vise à aider les pays en développement à saisir et à exploiter les opportunités liées à l’Open Data

Les autres thématiques : culture, science, transport …

La Science était également à l’honneur avec la présence du CERN dans de nombreux ateliers et une session satellite consacrée à la Science citoyenne.

Dans le domaine de la culture, Open Knowledge Foundation France et Wikimédia France ont présenté le concours Public Domain Remix et invité d’autres groupes locaux a y participer.

Des journées de travail thématiques autour du transport et de l’accès aux lois ont également eu lieu.

Plusieurs sessions ont été organisées pour discuter de l’Open Government Partnership en vu du prochain sommet de l’OGP qui se tiendra à Londres les 31 Octobre et 1er Novembre. Il était notamment question du rôle de la société civile dans ce partenariat.

Concernant la communauté française, Stéphane Gigandet (Open Food Facts)  et Nicolas Baldeck (Open Meteo Data) étaient présent à Genève pour présenter et promouvoir l’internationalisation de leur projet. Enfin, on notera le succès du meetup informel du groupe local OKF France qui a réunit une trentaine de participants francophones.

Pour les vidéos, photos et compte rendus des différentes sessions et conférences, tout sera progressivement mis en ligne sur le site www.okcon.org

Et pour le prochain OKFest, on vous donne rendez vous du 15 au 18 juillet 2014 à Berlin !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *