#NumNow2 : la diplomatie numérique


Vous vous en souvenez certainement : l’Open Knowledge Foundation — France était partenaire du premier barcamp #NumNow en février lequel abordait l’accès et l’utilisation des biens communs numériques pour renforcer les solidarités et les valeurs collectives. Cet évènement avait notamment pour résultat l’écriture d’une proposition de projet de loi de défense de la liberté d’expression.

Pour rappel, #NumNow est un collectif composé de membres de Terra Nova, Silicon Sentier, Renaissance Numérique, l’Institut Edgard Quinet, Démocratie Ouverte, French Data Network (FDN), OKFN France et Terra Nova Etudiants. Le collectif propose une série de trois barcamps afin d’élaborer un plan d’action opérationnel, par une mise en commun des ressources et des idées, pour que le numérique permette de reconstruire du collectif. La particularité des évènements #NumNow se cache dans la rencontre unique d’acteurs institutionnels et associatifs qui visent à réduire la distance souvent existante entre les décideurs et les activistes.

Pour sa deuxième édition autour de la diplomatie numérique, cette particularité est encore plus prononcée : le 25 avril, une table ronde réunira Catherine Trautmann (membre de la commission parlementaire sur les enjeux de la stratégie numérique de l’Union Européenne), Thomas Gomart (directeur du Développement stratégique de l’Institut français des relations internationales), Okhin (de la communauté hacktiviste Telecomix), Philippe Wolf (conseiller du Directeur général de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’information) et Gérard Dantec (Président de l’Internet Society France).

La table ronde #NumNow2 abordera les questions — très vastes — de la gouvernance de et sur internet, un espace décentralisé mais que beaucoup d’instances gouvernementales et privées s’emploient à « civiliser » limitant souvent les droits sur internet donc la liberté d’expression :

  • Comment promouvoir une nouvelle gouvernance européenne et mondiale du numérique ?
  • Comment composer avec la nature même d’Internet, réseau ouvert, mondial et décentralisé ?
  • Comment assurer la sécurité des systèmes d’information face aux cybermenaces ?

Du point de vue de l’Open Knowledge Foundation, nous pourrons également aborder la question de l’ouverture des données publiques et des contenus libres dans le monde et leur impact sur les relations et la coopération internationales.

#NumNow2 : la diplomatie numérique Les inscriptions sont souhaitées et conseillées. Nous vous y attendons nombreux-euses le 25 avril, de 19h à 21h, à La Cantine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *